[CLÔTURE DE SAISON] Instituts des Musiques Persanes


sam 24/06

[20h00 - 22h00]

Prix libre, participation au profit de l’Institut des Musiques et Danses Persanes.  (+ 2€ d’adhésion annuelle)

INSTITUT DES MUSIQUES ET DANSES PERSANES

Soirée de clôture de la saison musicale et audition des élèves

À cette occasion les élèves de chant, de tombak et de daf vous présenteront quelques pièces tirées de leur travail de l’année.

Nous en profiterons pour écouter également Navid Abbassi (professeur de chant) et David Bruley (professeur de Daf et Tombak) dans un mini concert autour du répertoire de la musique traditionnelle persane.

 

Si vous souhaitez vous joindre à nous, merci de nous envoyer un mail pour réserver votre place, la soirée se fera sur réservations les places étant en priorité destinées aux familles et amis des élèves.

Le mail de réservation : imdp.lyon@gmail.com

Enfin, ce sera également l’occasion de rencontrer nos professeurs et d’échanger avec eux si vous souhaitez suivre un cours, un atelier ou un cursus à la rentrée prochaine. Nous en profitons pour exprimer notre soutien au peuple d’Iran frappe par les attentats ces derniers jours. Toutes nos pensées vont aux familles des victimes et aux iraniens en général. Puisse notre culture et notre musique apaiser chacun d’entre-nous…


 

Un peu de culture :
► Le târ est un instrument à cordes pincées trouvé en Perse (Iran), en Azerbaïdjan, en Géorgie, en Arménie, en Turquie, en Ouzbékistan et au Tadjikistan. C’est un luth à long manche avec un corps en forme de double cœur. Le mot târ signifie « corde » en persan.
► Le daf : grand tambour sur cadre de la tradition persane utilisé pour accompagner la musique iranienne, mais qui est aussi répandu (sans ses anneaux) du Moyen-Orient notamment en Turquie, en Arménie et en Azerbaïdjan jusqu’à la Sibérie en passant par l’Asie centrale.
Il est sans doute à l’origine du tar arabo-andalou répandu au Maghreb et qui a atteint l’Europe médiévale. Il survit encore au Portugal et en Espagne (ainsi qu’au Brésil et au Guatémala) sous le nom d’adufe, mais aussi de pandero ou pandeiro.


 


 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés